Rechercher

La clé du plaisir féminin

La clé c’est ce qui nous permet d’accéder à une autre réalité, c’est l’ouverture vers la compréhension. Nous sommes toutes préoccupées d’une manière ou d’une autre par notre plaisir lors des relations sexuelles avec notre partenaire. Et si je vous disais que la clé pour y parvenir c’est la découverte et la compréhension de son propre corps … par le plaisir personnel, autrement dit « la masturbation ».


Le plaisir solitaire est selon moi la clé du plaisir féminin. Bien que cette « pratique » souffre d’une mauvaise réputation et ce depuis des siècles, dans de nombreuses cultures et particulièrement africaine, elle mérite qu’on s’y intéresse afin de se comprendre, se solutionner et prendre plaisir. A mon sens, se donner du plaisir avec ses doigts ou ses mains c’est la case départ dans la construction de sa sexualité. Avant d’arriver à l’acte érotique, la première étape consiste à connaitre et s’approprier son propre corps et plus particulièrement son anatomie intime.


La découverte par le touché est la clé du savoir, de la compréhension et l’accès au plaisir. Nous nous trouvons encore ici dans une phase purement et simplement de découverte, de prise de conscience de ce qui était jusque là de l’ordre de l’ignorance. La manipulation délicate de notre appareil génital extérieur permet de déclencher des sensations qui se révéleront agréables. Par la suite, elles nous amèneront à dominer sur notre intimité corporelle. De plus, les différentes manipulations par nos doigts nous conduirons à détecter nos zones érogènes. De la pensée naissent les envies, les fantasmes, tant de choses qui animeront notre vie sexuelle par la suite. Enfin, l’élément important, ce qui apporte principalement du plaisir dans la masturbation ce n’est pas tant le touché seulement mais aussi et surtout ce à quoi l’on pense lorsque nous nous livrons à cet exercice. C’est, à mon sens, ces pensées parfois « indélicates » qui accompagnent cette pratique qui lui valent une si mauvaise réputation.


Se découvrir par le touché est irrépressible; et je ne pense pas que nous devrions nous en priver. Le cadre et le pourquoi doivent juste poursuivre un plaisir sain et totalement correct. Par conséquent en lieu et place de lutter et de placer cela dans les sujets « tabou », pourquoi ne pas tout simplement aller à la découverte de soi, se rapprocher de son corps afin de mieux le maitriser.


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout